Nouvelle-France 1759-1800

Histoire de la Nouvelle-France de 1759 à 1800

 

L’Angleterre convoite la Nouvelle-France à cause de son problème de surpopulation dans les Treize Colonies. Plusieurs batailles ont lieu en Amérique du Nord entre les habitants de la Nouvelle-France et les Treize Colonies.

 

La prise de Québec

En juin 1759, les navires de la marine anglaise sous le commandement du général Wolfe s’installent au large de l’Ile d’Orléans. Durant deux mois, ils vont intensifier les batailles détruisant de nombreuses maisons. Wolfe envoie  également des troupes vers l’ouest pour empêcher les ravitaillements de Montréal et Trois-Rivières de se rendre à Québec.

Pendant ce temps, le général Montcalm  fortifie la ville de Québec. Dans la nuit du 12 au 13 septembre, le général Wolfe fait déplacer les navires et parvient à escalader la falaise de l’Anse au Foulon. Au lever du soleil, Montcalm est averti de la présence anglaise et une bataille sanglante s’en suit sur les plaines d’Abraham.

La bataille dure moins d’une demi-heure et les deux généraux sont tués. Les Anglais remportent la victoire et s’emparent alors de la ville de Québec. De nombreux villages avoisinants sont également détruits.

 

Capitulation de Montréal

En septembre 1760, soit un an après la prise de Québec, l’armée anglaise encercle Montréal. Celle-ci capitule sans livrer bataille afin de minimiser les pertes humaines. Pendant ce temps, sur le vieux continent, une bataille entre la France et l’Angleterre a lieu. La Nouvelle-France espère que la France battra l’Angleterre mais tous ces espoirs sont anéantis. Les Anglais sont victorieux et par le traité de Paris en 1763, la France cède la Nouvelle-France à l’Angleterre.

 

Régime militaire

L’administration de la colonie est confiée à des militaires. Amherst, général des armées britanniques assure la fonction de gouverneur général jusqu’au traité de Paris en 1763.

Les soldats confisquent les armes des habitants afin de les empêcher de se rebeller. Les armes sont prêtées aux colons français pour qu’ils puissent continuer à chasser pour se nourrir. Tous les colons font également un serment d’allégeance au roi d’Angleterre.

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×